Accueil > Publications > Le CSR combustible solide de récupération

Le CSR combustible solide de récupération

Publiée le 27/02/18

Qu'est-ce que le CSR ?


Le CSR ou Combustible Solide de Récupération est un produit issu de déchets non recyclables en l'état.
Il est constitué de plusieurs matières différentes, les principales étant les pneumatiques usagés, le papier et le carton, les sciures et déchets de bois.
Il est utilisé principalement pour générer de la chaleur ou produire de l'électricité (parfois les deux en même temps dans le cas d'usines de co-génération).

Les avantages du CSR


Le combustible solide de récupération possède un PCI relativement intéressant. En effet, ce dernier peut parfois dépasser les 25 Mj/kg (pour rappel, le bois a un PCI moyen de 18 Mj/kg). Il permet donc de dégager beaucoup d'energie avec des coûts relativement faibles. En effet, le retraitement des déchêts est onéreux et une vraie problématique pour certains industriels, l'utilisation du CSR comme source de combustion possède donc un double avantage financier.
Selon Wikipédia "l'Europe produisait en 2007 environ 1,3 milliards de tonnes de déchets/an soit si on arrivait à les valoriser intégralement en énergie l’équivalent de 702 millions de MWh/an (environ 60 Mtep/an) ; plus que la consommation énergétiques de tous les européens". Dans un contexte actuel de réchauffement climatique et de précarité énergétique, la recherche de modes de consommation alternatifs prend tout son sens dans le recyclage de nos déchêts pour la production de chaleur. Le CSR s'incrit donc pleinement dans cette démarche de transition écologique insufflée par les différentes politiques touchant au développement durable.

Les inconvénients du CSR


Du fait de la disparité de ses différents composants, le CSR n'a pas toujours le même PCI (Pouvoir Calorifique Intérieur) ce qui en fait une souce d'énergie moins facilement maitrisable que ses concurrentes. Le rendement n'étant pas homogène, ses applications sont limitées dans les domaines où la gestion de l'énergie est primordiale quant à la qualité du produit final.
La difficulté du tri dans la composition du CSR en amont implique parfois des restes de métaux dans le produit. Ces traces peuvent être néfastes pour les installations de combustion mais également pour l'environnement dans le cas de système de recyclage des fumées non adaptés.
Le classement du CSR comme "déchet" au titre du code l'environnement implique que son utilisation n'est possible que dans des installations autorisés à incinérer les déchêts qui sont soumises à des réglementations strictes. Cette classification est en train d'évoluer puisque plusieurs pays de l'Union Européenne envisagent de sortir ce combustible de ce statut afin de permettre un élargissement de son utilisation. Ainsi, la réglementation sur les installations classées pour la protection de l'environnement pourrait évoluer au cours des prochaines années et permettre aux professionnels de la production d'energie de s'emparer de la thématique.

Fabriquer des granulés de CSR


Comme toute matière première, le CSR peut se granuler afin d'augmenter ses qualités calorifiques et faciliter son stockage et sa manutention. En fonction de la constitution de la matière que vous souhaitez granuler, Pellet Process recommande toujours une étude de granulation afin de déterminer le taux de compression adapté à votre produit. De même, les teneurs en humidité sont des données primordiales pour une bonne compression.
Une fois le cahier des charges établi, le CSR se granule de la même façon que les granulés de bois à savoir à travers une presses à granulés à filière plate ou annulaire (voir comment fabriquer des granulés de bois?).